Résoudre nos problématiques grâce à la  psychogénalogie

Nos ascendants nous transmettent au fil des générations leurs traits physiques tels que la couleur de la peau, des yeux, des cheveux, et même certaines caractéristiques bien particulières tel une fossette au menton, ou une déformation à un doigt...Serait-il possible que ces mêmes ancêtres nous laissent en héritage aussi leurs peurs, leurs émotions refoulées, leurs secrets, les drames, les échecs?. Des chercheurs de l'Unige ont découvert que les abus laissent une trace physique mais aussi biologique dans l'ADN des victimes. Ils attestent ainsi les travaux des épigénéticiens. voir :  http://eft.equilibresante.fr/medecine-quantique-p752152

Une solution : la psychogénéalogie - Anne Ancelin-Schützenberger, psychothérapeute,

  à qui l'on doit le réel essor de cette technique dans les années 1970. Elle a créé pour

cela le "génosociogramme". Il est constitué des faits marquants et des événements

importants, heureux ou malheureux, en relevant les dates de naissance, décès, mariage

divorce, déménagements, deuils non faits, dates qui se répètent, prénoms...Parfois, on

se sent comme poussé par une force irrésistible à faire quelque chose qui ne nous

correspond pas, mais il est impossible de faire autrement.

Lorsque la personne prend conscience de ce qui se joue à son insu, elle peut mettre du

sens à ces scènes qui se répètent,

La mémoire cellulaire…Au-delà de notre propre vécu, certains secrets de famille

peuvent venir entraver notre vie : blocages, situations qui se répètent, difficultés à

trouver l’amour ou à enfanter mais aussi maladies, maux et mal-être… ? Il peut alors s’agir

de paternités ou de maternités cachés, d’abandon, de traumas non exprimés, de hontes

dissimulées… La psychogénéalogie nous aide à dessiner notre arbre, à comprendre ce qui s’est joué dans le passé, à redécouvrir nos ancêtres, à lever le voile sur des mystères pour, enfin, faire entrer la lumière et nous guérir.

Vous pouvez remarquer dans votre entourage des personnes qui ont sans cesse les mêmes comportements, qui font les mêmes erreurs sans y mettre de sens. Malgré l’identification des processus qui les empêchent d’avancer, elles se  sentent comme enchainé à quelque chose, comme si leur comportement n’était

pas vraiment le leur, comme si elles étaient des pions sur un

damier, des pantins que l’on manipule.

Il y en a aussi qui ont  l’impression de ne pas vivre leur vie,

d’être à côté de la plaque, d’être comme habité par une autre

personne.

Parfois on se sent comme poussé par une force irrépressible à

faire quelque chose que l’on sait n’être pas bon pour nous.

Mais, il est impossible de faire autrement. Lorsque la personne

prend conscience de ce qui se joue à son insu, elle peut remettre

du sens, rendre ce qui ne lui appartient pas, et cela devient extrêmement libérateur. Parfois, en prenant conscience ou en

posant un acte symbolique. Serait-il possible que nous soyons des instruments de réparation afin que nos ancêtres se libèrent enfin à travers nous de leur passé trop lourd à porter ?

Il se peut aussi qu’une maladie telle une malédiction se transmette de génération en génération sans que la famille ne puisse s’en défaire.  Cela peut aller de maladies bénignes comme les hémorroïdes, l’hypertension, le cholestérol à des maladies plus invalidantes comme la SEP voire incurables comme le cancer.

Il peut y avoir aussi des scénarios répétitifs tel un abandon d’un enfant au même âge sur plusieurs générations et pour des motifs différents. Il y a aussi des familles où l’on n’arrive pas à avoir d’enfant, ou pas de garçon ou pas de fille et ce sur plusieurs générations.

ENTREZ DANS LE TRANSGÉNÉRATIONNEL : Comprenez votre histoire familiale

Noëlle Lamy «Le commencement d’un être humain c’est le désir, c’est ensuite la conception par père et mère. Suivra le projet parental sur cet enfant à naître. Les mots, les sons accompagneront sa maturité utérine et son prénom. Puis vient la parole, en tant que « Je », la naissance de l’intérieur, du commencement. Dans certaines familles, le bébé arrive non pour un projet de vie de ses parents mais pour combler dans l’arbre généalogique un manque profond, un deuil inachevé, qui peut aller jusqu’à un trou dans la mémoire de l’arbre. Ces enfants là, ont tous en commun une caractéristique: ils sont confiés aux grands parents, pour des raisons diverses: fatigue de la mère, travail, maladie, service aussi. Ce pliage transgénérationnelle entraîne confusion entre qui est la mère, le père, le fils, la fille, les grands parents, jusqu’à ce qu’un membre, refusant cet héritage familial, ne pouvant trouver sa place tant au plan social, familial, professionnel, amoureux, va tenter de comprendre cet imbroglio. Dans de nombreux cas s’écoulent  3 voire 4 générations, on trouve une violence des mères sur les enfants, les siens ou ceux des autres ». Dolto nous dit «le déni d’une génération fait le délire de la génération suivante». On n’apprend pas à être parent. On le devient grâce à nos enfants.

Nous sommes tous inconsciemment porteurs des mémoires de notre famille.

Et pour mieux comprendre notre propre vie, nos difficultés, nos erreurs, nos entraves, nos maladies,  il est souvent nécessaire de mieux connaitre celle de nos ancêtres. 

Cette approche constitue l'occasion d'une exploration profonde de sa psyché et de ses parts d'ombre transgénérationnelles, et  se révèle, fréquemment  source d'une réelle évolution.

Pour cela, je vous accompagne dans la réalisation de votre objectif afin de libérer votre potentiel. J'associe également thérapie transgénérationnelle et constellation familiale pour vous permettre de :

  • trouver votre place familiale, sociale, professionnelle

  • vous relier à un sentiment d’identité et d’appartenance 

  • prendre de la distance avec les souffrances de l’histoire familiale

  • s’alléger des fidélités familiales inconscientes

  • trouver les ressources issues de l’arbre généalogique  au profit de votre évolution

  • Ainsi, nous pourrons ensemble procéder à :

- élaboration de votre génogramme

- calcul de votre cercle temporel

- lien avec les ancêtres

- actes symboliques à faire

Ainsi, pour ce faire, vous aurez besoin des actes de naissance, décès, mariage, divorce. Avoir les documents est important, ce sont eux qui transmettent l'émotion.

JLU-Permanence4-2019septembre14-002web
Dominique Mathey
Dominique Mathey